The Deadly Seven

Les 7 péchés capitaux

Les péchés capitaux sont dans la religion catholique les sept péchés ou « vices » qui entrainent tous les autres. Cette nomenclature, qui est distincte de la désobéissance aux prescriptions du Décalogue, apparaît au ive siècle et a été systématisée au xiiie siècle par Thomas d’Aquin. La liste évolue selon les auteurs. Ce sont l’orgueil, la gourmandise (ou addiction), la paresse (ou acédie, liée à la tristesse spirituelle), la luxure, l’avarice, la colère et l’envie. Ils sont capitaux au sens où ils sont à la tête d’autres péchés ; ce sont des mobiles pour commettre tous les crimes comme l’assassinat.

L’orgueil (superbia en latin)

Attribution à ses propres mérites de qualités ou de comportements qui sont selon la Bible des dons de Dieu (intelligence, vertus, etc.).

L’avarice (avaritia en latin)

Au sens dominant de cupidité, soit accumulation des richesses recherchées pour elles-mêmes.

L’INDOMPTABLE - L'Individu Photography

La luxure (luxuria en latin)

Ce sont des jeux qu’ils veulent,
À en perdre la raison,
S’attacher et se violenter seuls,
Cent promptes orientations.
Dans la folie des instants sauvages,
Couverts de pluies d’or et de sang,
Aucune expérience ni aucun âge,
N’aura d’impact au présent.
Du manque d’air,
La peau bleutée,
Un œil noir,
Griffes acérées,
Aux blandices vous succomberez,,
Ô délices, vous vous perdrez.

Rémy Alcaïde – (remyniscence_)

Portrait | L'Individu Photography

L’envie (invidia en latin)

Qu’est-ce l’envie si ce n’est l’espérance de retrouver ce que nous avons perdu ou de convoiter ce que nous n’avons jamais eu.

Rémy Alcaïde – (remyniscence_)

Gula (gourmandise)

Les paupières closes,
Tu laisses tes autres sens s’amplifier,
Au parcours de cette électricité,
Pour que ton plaisir éclose.
L’addiction des prises,
Te maintient curieuse sous l’empire,
Prisonnière de traditions surprises, Insatiable, éprise du pire.

Rémy Alcaïde – (remyniscence_)

ira (colère)

Ne plus être l’ombre de moi-même…
Au diable le contrôle, contemple ma haine,
Car c’est la tienne.
Ton éblouissant reflet dans l’arène.
J’ai cette rage qui coule dans mes veines,
Lutte contre toi, incessante sauf si je saigne.
Des cris et des pleurs pour que tu y parviennes,
Ma bile et ma sueur pour la fin de ton règne.

Rémy Alcaïde – (remyniscence_)